Skip to main content

Le CNES

Published on 29 septembre 2014
Adresse
4101 Reservoir Rd, NW
Washington, D.C. – 20007

Téléphone
+1 (202) 944-6223
Télécopie
+1 (202) 944-6138
Conseiller Spatial
et Représentant du CNES

Norbert PALUCH
Tél. : +1 (202) 944-6223
norbert.paluch@diplomatie.gouv.fr

Représentante adjointe du CNES
Isabelle ROBERT-STREBEL
Tél. : +1 (202) 944-6579
deputy-cnes@ambascience-usa.org

Organigramme

L’espace en France et le CNES

Le CNES (Centre national d’études spatiales) propose et met en œuvre la politique spatiale de la France sous la double tutelle du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et du ministère de la Défense.

La feuille de route du CNES (Ambition 2020), qui se décline selon cinq orientations stratégiques (le lanceur Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications et la défense) vise à développer sa capacité d’innovation et maintenir la place de la France parmi les toutes premières puissances spatiales mondiales.

Au carrefour des mondes de la recherche et de l’industrie, le CNES soutient aussi l’industrie spatiale nationale, grands maîtres d’œuvre comme petites entreprises, dans la conquête des marchés à l’exportation. Le CNES est également présent au capital de plusieurs sociétés commerciales, apportant ainsi le soutien de l’état à des activités stratégiques.

Le budget dont dispose le CNES (1 927 M€ en 2015) témoigne de la très haute priorité pour l’espace affichée par les pouvoirs publics, ainsi que de la remarquable efficacité du CNES dont les programmes garantissent un retour sur investissement maximal. Avec 30 € par an et par habitant, le budget que la France consacre aux activités spatiales civiles est le 2ème au monde, après celui des Etats-Unis (46 €).

La coopération spatiale franco-américaine

Le partenariat spatial entre la France et les Etats-Unis est l’un des plus anciens et des plus emblématiques dans les domaines scientifiques et techniques. La France est le premier partenaire des Etats-Unis dans le domaine spatial et réciproquement. La coopération revêt aujourd’hui plusieurs aspects, institutionnel, commercial et industriel. Concrètement, la coopération entre la France et les Etats-Unis se décline selon des thématiques à la fois scientifiques et opérationnelles :

  • Les sciences spatiales : la coopération CNES-NASA s’effectue soit en bilatéral, soit au travers de l’ESA (Agence spatiale européenne) Le CNES prend une part active aux programmes américains d’exploration de Mars, comme sur la mission Curiosity. Pour la prochaine mission InSight dédiée à l’étude de la structure interne de Mars (lancement prévu en mai 2018 pour une mission de deux ans sur la planète rouge), la France fournira le sismomètre SEIS. Le CNES et la NASA ont en outre signé un accord sur la fourniture de l’instrument français Supercam pour la mission Mars 2020.
  • L’exploitation de la Station Spatiale Internationale : le CNES assurait par délégation de l’ESA les opérations de contrôle en vol et d’arrimage du véhicule cargo ATV. Depuis la fin de ce programme, le CNES contribue au développement du module de service européen de la capsule Orion et coopère avec la NASA sur les expériences scientifiques prenant place dans la station, comme par exemple la mission DECLIC (analyse des fluides critiques).
  • L’océanographie et l’altimétrie : le CNES et la NASA ont réalisé plusieurs missions conjointes qui ont ouvert la voie à des services opérationnels avec la NOAA et Eumetsat. Les programmes en cours de développement portent sur Jason-3 (lancement en janvier 2016 depuis la base de Vandenberg) et SWOT (lancement en 2020) dédiée à la mesure du niveau des océans et des surfaces d’eau. Par ailleurs, depuis plus de 30 ans, le CNES et la NOAA mettent à la disposition d’utilisateurs du monde entier, les services de localisation et de sauvetage du programme Cospas-Sarsat et associés à CLS, les services de localisation et de collecte de données du programme Argos.
  • La surveillance de l’espace : deux accords ont été signés en 2014 et 2015 entre le ministère de la Défense et le Commandement Stratégique américain, relatifs à l’échange d’informations pour le suivi des orbites des débris issus de satellites ou de lanceurs, afin de prévenir les collisions. Le CNES apporte son soutien à cette coopération en fournissant au Commandement de la Défense Aérienne et des Opérations Aériennes, son expertise dans l’analyse des risques de collisions dans l’espace et en travaillant avec le Joint Space Operations Center (JSpOC), le centre militaire américain en charge de la surveillance des débris, sur les modalités d’échange des données.

Le rôle du bureau du CNES aux Etats-Unis d’Amérique

Le bureau du CNES à Washington assure pour le domaine spatial de multiples fonctions :

  • lien entre les autorités et organismes des deux pays ;
  • suivi et soutien des partenariats en cours ;
  • veille politique et technologique, afin notamment d’identifier de nouveaux partenariats potentiels ;
  • soutien aux entreprises françaises ;
  • organisation de manifestations bilatérales et de visites en France ou aux Etats-Unis ;
  • soutien à la coopération euro-américaine ;
  • participation aux actions de promotion de l’excellence scientifique et technologique française.

Placé sous l’autorité directe de son Excellence M. l’ambassadeur en tant que service spatial, le bureau du CNES, travaille en étroite collaboration avec le service pour la science et la technologie de l’ambassade et au-delà, avec l’ensemble des services du dispositif diplomatique établi aux Etats-Unis. Le bureau du CNES entretient également des liens suivis avec les entités européennes impliquées dans le domaine spatial (Union européenne, agence spatiale européenne, Etats européens).

Pour en savoir plus...

Publications bureau du CNES

Le bureau du CNES publie régulièrement une revue de presse, ainsi que des notes sur le spatial américain et la coopération franco-américaine. Pour recevoir ces informations cliquer ici.

Actualité

La communauté spatiale washingtonienne débat à la Maison française

Le 21 juillet 2016, le CNES a réuni à la Maison française la communauté spatiale de Washington DC dans le cadre d’une conférence organisée à l’occasion du dixième anniversaire de la Commercial Spaceflight Federation, avec le soutien de SpaceNews, Tauri Group et Arianespace.

Après une intervention en ouverture de la conférence par M. Frank ROSE, secrétaire d’Etat adjoint pour le contrôle, la vérification et la conformité des armements depuis décembre 2014, une centaine de représentants d’agences, d’universités, d’organismes de recherche, de think-tanks, de groupements d’intérêts et de sociétés privées, ont débattu trois heures durant, selon trois axes :

  • perspectives de coopération internationale,
  • systèmes de lancement commerciaux,
  • services en lien avec l’espace et exploitation des ressources planétaires.
      haut de la page