Skip to main content

Washington, DC - Succès de l’« Industry Day »

Published on 16 janvier 2015

Le CNES a co-organisé avec l’Ambassade de France aux Etats-Unis, l’Industry Day le jeudi 15 janvier, manifestation annuelle à laquelle sont conviés les industriels franco-européens basés aux Etats-Unis. Etaient également présents des représentants de la NASA et de la NOAA ainsi que la communauté spatiale américaine.

A cette occasion, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, est revenu sur les réussites spatiales de 2014, qu’il s’agisse de sciences avec l’incroyable épopée de Rosetta, une grande première couronnée de succès ou de décisions politiques majeures, tel le consensus autour de la future Ariane 6, un lanceur plus facile et moins coûteux à mettre en oeuvre, garant de la pérennité d’un accès autonome à l’espace pour les Etats européens. Il s’est ensuite tourné vers l’avenir en plaçant 2015 sous le signe du climat et de sa meilleure compréhension, puisque se tiendra cette année à Paris la conférence internationale sur le climat, la COP 21 pour laquelle la vision du CNES se résume en ces mots, « Un espace pour le climat ». Les apports du spatial dans ce secteur sont primordiaux et placés au centre de la politique spatiale européenne. Pour preuve, 26 des 50 variables climatiques essentielles dans la compréhension du climat sont aujourd’hui observées depuis l’espace. Enfin, le Président du CNES a rappelé l’importance de la coopération spatiale internationale, sans laquelle une aventure comme Rosetta n’aurait jamais pu voir le jour, se félicitant au passage de plus de 50 ans d’une relation fructueuse entre le CNES et la NASA. Il a aussi rappelé qu’une telle collaboration ne saurait exister sans la fructueuse coopération industrielle internationale, en saluant le travail des industriels américains et des franco-européens, dont nombreux étaient présents.

Lors de sa rencontre avec la presse en parallèle de l’Industry Day, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je suis particulièrement heureux de voir la communauté spatiale aussi soudée et je remercie le peuple américain pour le réconfort exprimé lors des tragiques événements récents, ainsi que les nombreuses marques de soutien qui nous sont parvenues, en particulier celles de la NASA. L’année 2014 a été riche de réalisations et a vu tomber de nouvelles barrières, grâce à de nouvelles avancées technologiques et à une collaboration exemplaire des acteurs européens du spatial, symbolisée par la mission Rosetta. Notre nouveau défi pour 2015 est de taille, la gestion du dérèglement climatique, avec la tenue à Paris de la COP 21. Les liens étroits qui unissent l’Europe et les Etats-Unis auront dans ce cadre une importance capitale, d’où la nécessité de nous réunir ce jour. Qu’il s’agisse des satellites d’Eumetsat ou des Earth Explorer de l’ESA surveillant le réchauffement global, de l’étude de la neige et de la glace avec les Sentinel de Copernicus, ou encore le suivi du niveau des mers avec les satellites Jason, symbole de cette coopération internationale et bientôt le suivi des eaux douces avec SWOT, le spatial offre une panoplie de solutions pour la surveillance du climat et bénéficie aujourd’hui plus que jamais de l’attention de toute la communauté internationale. »

      haut de la page