Skip to main content

Plein succès pour la Nuit Verte

Published on 10 décembre 2015
Quelque 400 personnes sont venues apporter leur soutien à la COP21

Alors que la Conférence des Nations Unies sur le climat – la COP21 - entame sa deuxième semaine à Paris pour tenter d’obtenir un accord d’ici le 11 décembre, la communauté internationale observe et soutient ces efforts pour réduire les effets du changement climatique.

Mardi 8 décembre, l’Ambassade de France à Washington a ainsi invité le public à prendre part au débat au cours d’une Nuit Verte. Offrant une fenêtre culturelle et divertissante sur ces enjeux à travers des documentaires, des expositions d’art, de photos, des discussions avec des experts, la Nuit Verte a attiré quelque 400 personnes à la Maison française.

L’Ambassadeur Gérard Araud, accueillant le public, a donné un point d’étape sur les négociations en cours à la COP21. Il a remercié l’administration Obama « particulièrement impliquée sur ces questions » et exprimé son optimisme quant au succès de la conférence.

Les autres intervenants ont également expliqué leur engagement pour la lutte contre le changement climatique à leur niveau, comme Judith Garber, directrice du bureau des océans, de l’Environnement et des sciences au Département d’Etat ou Bill Updike chef de la branche climat au Département Energie et Environnement de la ville de DC. Olivier Langrand, directeur du Critical Ecosystem Partnership Fund et Will Villota, vice-président Marketing de Conservation International (CI), ont présenté quant à eux l’exposition sur la biodiversité et les films “Nature is speaking” présentés à l’Ambassade au cours de la soirée, rappelant la vérité du slogan phare de la campagne de CI : « La Nature n’a pas besoin des hommes. Les hommes ont besoin de la nature ».

Les neuf clips de la campagne – dont les plus récents avec les voix de Sophie Marceau et Nicolas Hulot - ont introduit les trois séquences de la soirée dédiées à la Glace, la terre et la Mer, agrémentées de la projection de documentaires Planète Glace de Vincent Amouroux ou Planète Océan de Yann Arthus-Bertrand et d’une présentation sur les enjeux du changement climatique de Rob Kunzig, journaliste environnement au National Geographic.

Par ailleurs, les visiteurs ont pu partager un verre de l’amitié et des douceurs françaises, tout en découvrant les installations de l’artiste Edmond Van der Bijl et les créations de Isagus Extroversions.

La Green Night a donc donné une belle invitation à méditer sur l’avenir de notre planète, qui, même s’il se discute à la COP21, nous concerne tous.


Plus de photos de cet événement sur Flickr.

      haut de la page