Skip to main content

Sommet « Climate Action 2016 » : accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris

Published on 6 mai 2016
Mme Ségolène Royal, présidente de la COP21, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris, membre du groupement des grandes villes pour le climat C40, ont participé au sommet « Climate Action 2016 » le 5 mai.

La conférence « Climate Action 2016 », organisée par le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, a eu lieu les 5 et 6 mai 2016 à Washington. Ségolène Royal, ministre de l’Environnement et présidente de la COP21 et Anne Hidalgo, maire de Paris et membre du groupe C40 pour le climat, sont intervenues lors du sommet pour rappeler la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris en rendant la mobilisation de tous les acteurs irréversible.

L’importance des villes dans la lutte contre le changement climatique

Plusieurs maires de grandes villes comme Anne Hidalgo, Denis Coderre (Montréal) ou Kasim Reed (Atlanta) étaient présents au sommet. Réunis en un collectif nommé C40, le Cities Climate Leadership Group, ils ont réfléchi à la place que doivent occuper les grandes villes dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les maires, en plus de leurs actions communes, veulent inciter les gouvernements nationaux à leur apporter une aide financière et législative.

À l’occasion du sommet, la maire de Paris a présenté la Coalition pour la transition urbaine, une initiative internationale dont l’objectif est de permettre un meilleur développement des villes. Le groupe aidera principalement les pays où la croissance des villes explose, comme la Chine et l’Inde.

La ratification, prochaine étape dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris

La signature de l’Accord de Paris par 175 parties le 22 avril 2016 à New-York a été un moment clé dans la mobilisation des Etats pour mettre en œuvre un engagement ambitieux en faveur du climat. La prochaine étape pour permettre au texte d’entrer en vigueur est sa ratification par au moins 55 Etats représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ségolène Royal a réaffirmé l’ambition de la présidence française de remplir cet objectif avant la fin de l’année.

La France est le premier pays européen à avoir présenté sa feuille de route nationale pour permettre une ratification rapide de l’Accord. Le projet de loi de ratification a été présenté le 4 mai 2016 en conseil des ministres pour permettre son adoption avant l’été.

Un évènement de haut niveau avant la COP22

La conférence « Climate Action 2016 » avait pour objectif de soutenir les actions en faveur de la lutte contre le changement climatique dans la perspective de la COP22 qui aura lieu à Marrakech à la fin de l’année 2016.

      haut de la page