Skip to main content

L’Euro 2016, un événement majeur pour le rayonnement de la France

Published on 26 mai 2016
En finale de "son" Euro, la France a finalement chuté contre la surprenante équipe du Portugal. Auteurs d’un parcours admirable, les Bleus ont impressionné lors de la compétition.

L’Euro est le troisième événement sportif le plus important au monde après les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football. Il est le rendez-vous de tous les passionnés du ballon rond et d’amateurs de grandes fêtes populaires.

Quelque 2,5 millions de fans ont ainsi rempli les dix stades participant (Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis (Stade de France), Saint-Etienne et Toulouse), dont environ 1 million de visiteurs étrangers.

L’accueil de grands événements sportifs en France est ainsi une priorité pour l’Etat et les collectivités locales en ce qu’ils sont porteurs de développement économique, de cohésion sociale et de rayonnement pour la France à l’international.

Les retombées économiques de cette compétition sont ainsi estimées à plus d’1 milliard d’euros. L’Euro 2016 a constitué une vitrine exceptionnelle pour promouvoir l’innovation et les savoir-faire français dans de nombreux secteurs (transports, services, environnement, bâtiment, sport, numérique, tourisme…).

L’EURO en chiffres :

  • 10 villes hôtes,
  • 2,5 millions de spectateurs dans les stades,
  • 51 matches,
  • 24 équipes.

Les Bleus défaits en finale par le Portugal

Avec un tirage qui semblait à sa mesure (Albanie, Suisse, Roumanie), l’équipe de France n’a pas déçu au premier tour de la compétition. Elle est sortie invaincue des poules et première de son groupe, avec deux victoires contre la Roumanie (2-1) et l’Albanie (2-0) et un match nul contre la Suisse (0-0). Dimitri Payet, auteur de deux buts lors des deux premiers matchs, a grandement contribué au bon parcours des Français.

Malgré un pénalty encaissé dès la deuxième minute du match, l’équipe de France a ensuite éliminé la République d’Irlande en huitièmes de finale (2-1), après deux belles inspirations de son buteur Antonine Griezmann.

En quarts de finale, les Bleus ont nettement dominé la surprenante équipe d’Islande (5-2), avant de faire tomber les Allemands champions du monde en titre (2-0) en demi-finale.

En finale, malgré un statut de favori et la rapide sortie sur blessure de la star portugaise Cristiano Ronaldo, les Français n’ont pas réussi à faire plier le bloc défensif portugais. À quelques minutes du coup de sifflet final, le Portugal a finalement trouvé la faille par l’intermédiaire d’Eder, d’une belle frappe lointaine. Auteurs d’un parcours admirable malgré la défaite en finale, les Bleus ont impressionné lors de cet Euro. De bon augure pour la prochaine coupe du Monde, organisée en Russie en 2018.

      haut de la page