Skip to main content

Climat - Entrée en vigueur de l’Accord de Paris

Published on 4 novembre 2016
L’Accord de Paris est entré en vigueur le 4 novembre 2016, un jour historique pour la planète. Il s’agit d’une avancée majeure dans la lutte contre le changement climatique.
"Un Cœur Un Arbre" est une installation monumentale de l’artiste et architecte Naziha Mestaoui qui transforme la tour Eiffel en forêt lumineuse jusqu’au 5 décembre 2016. Grâce à une application sur téléphone mobile et pour quelques euros, l’utilisateur crée un arbre virtuel qui apparaît sur la tour et grandit selon son rythme cardiaque. Tous ces arbres seront ensuite plantés réellement lors de programmes de reboisement à travers la planète.

Communiqué du ministère des Affaires étrangères

Moins d’un an après l’adoption de l’accord le 12 décembre 2015 et avant le début de la COP22 à Marrakech, cette entrée en vigueur confirme la volonté de la communauté internationale de sauver la planète des effets des dérèglements climatiques.

A ce jour, l’accord de Paris a été ratifié par 96 pays et par l’Union européenne qui, ensemble, représentent 69,21% des émissions totales de gaz à effet de serre. La France salue tous les pays qui l’ont ratifié, en particulier ceux qui l’ont fait ces derniers jours—comme l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, la Corée du Sud et l’Indonésie. Nous devons rester mobilisés et atteindre rapidement une participation universelle. La France invite ainsi tous les pays qui ne l’ont pas encore fait à procéder dans les meilleurs délais à la ratification.

L’heure est maintenant à la mise en œuvre : c’est l’enjeu de la COP de Marrakech. La France soutient la présidence marocaine. Elle continuera de mobiliser l’ensemble de son réseau diplomatique et ses instruments de coopération pour assurer la mise en œuvre de l’accord de Paris.

Communiqué de la Présidence de la République

Le 4 novembre 2016 est un jour historique pour la planète car il marque l’entrée en vigueur de l’accord sur le climat.

Les engagements pris le 12 décembre dernier au Bourget sont désormais irréversibles. Le seuil des ratifications—55 Etats représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre—a été atteint en moins d’un an. C’est la preuve que la communauté internationale a pris toute la mesure de l’urgence climatique et c’est le résultat de la mobilisation de la France dans le cadre de la présidence de la COP21 assurée par Ségolène Royal.

A quelques jours du passage du relai à la présidence marocaine pour la COP22, tous les objectifs que la France s’était fixés ont été obtenus : le premier accord universel de l’histoire des négociations climatiques le 12 décembre 2015 à Paris, sa signature par plus de 175 pays le 22 avril à New York, son entrée en vigueur avant la fin de l’année 2016.

Après cette étape majeure, la mobilisation de la France restera entière pour que la justice climatique soit respectée au travers de la mobilisation des financements—100 milliards de dollars par an pour le climat d’ici 2020, pour que l’esprit de Paris se prolonge et s’amplifie par la mise en œuvre des coalitions pour l’énergie solaire, pour les énergies renouvelables en Afrique, pour la lutte contre la désertification, la protection de l’océan, l’appui aux pays les plus vulnérables.

La Conférence de Marrakech sur le climat devra être celle des solutions. La France est aux côtés du Maroc pour qu’elle rencontre un plein succès. Le président de la République s’y rendra les 15 et 16 novembre prochains.

Voir aussi

Accord de Paris : le point sur l’accord

La COP22 : un trait d’union entre décision et action

      haut de la page