Skip to main content

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni (les E3) notent avec une grande préoccupation l’annonce par l’Iran du lancement de l’enrichissement de l’uranium à 60%

Published on 14 avril 2021
Lire la version
Déclaration conjointe des porte-parole des Ministères des Affaires étrangères (14 avril 2021)

Nous, les gouvernements de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), avons pris note avec une grande préoccupation de l’annonce par l’Iran à l’AIEA le 13 avril du lancement de l’enrichissement de l’uranium à 60% en utilisant des centrifugeuses avancées.

Ceci constitue un développement grave car la production d’uranium hautement enrichi constitue une étape importante pour la production d’une arme nucléaire. L’Iran n’a aucun besoin civil crédible justifiant un tel taux d’enrichissement.

Nous sommes également préoccupés d’apprendre que l’Iran projette d’installer 1000 nouvelles centrifugeuses à Natanz, ce qui aura pour conséquence d’augmenter significativement la capacité d’enrichissement de l’Iran.

Ces annonces iraniennes sont particulièrement regrettables à un moment où tous les participants au JCPoA et les Etats-Unis ont débuté des discussions substantielles dans l’objectif de trouver rapidement une solution diplomatique permettant de revitaliser et restaurer le JCPoA. La communication récente dangereuse de l’Iran est contraire à l’esprit constructif et à la bonne foi de ces discussions.

À la lumière de développements récents, nous rejetons toute mesure d’escalade par quelque acteur que ce soit, et nous appelons l’Iran à ne pas compliquer davantage le processus diplomatique.