Skip to main content

Elections en Afghanistan

Published on 20 août 2009
Déclaration de Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes

Paris, 20 août 2009

Je veux saluer la dignité, le courage et la détermination dont ont fait preuve les citoyens afghans qui se sont rendus aux urnes aujourd’hui.

Leur vote, à l’issue d’une campagne électorale ouverte, témoigne de la volonté du peuple afghan de construire, en dépit des difficultés, un Afghanistan en paix, uni et démocratique.

Je condamne fermement les actes de violence commis encore aujourd’hui par ceux qui n’ont jamais eu d’autre but que d’empêcher le peuple afghan de décider librement des conditions de son avenir. Ils ont été, heureusement, d’une ampleur plus limitée qu’on ne pouvait le craindre.

Dans un contexte de guerre et de terrorisme, la participation constatée, y compris celle de nombreuses femmes, constitue un succès en soi. Il est à porter au crédit des autorités afghanes qui, avec le soutien des Nations unies, n’auront pas ménagé leurs efforts y parvenir. Je rends hommage aux soldats de la FIAS sans qui ces élections n’auraient pas pu se tenir. Elles représentent une mise en échec politique des extrémistes.

Le peuple afghan s’est exprimé, son choix doit être respecté. Les opérations de dépouillement, de comptabilisation des votes et d’examen des plaintes et recours éventuels doivent, dans l’attente des résultats, pouvoir s’effectuer dans la sérénité et la transparence les plus grandes. La responsabilité en incombe au gouvernement afghan et aux candidats. Calme et dialogue devront prévaloir.

Nous y serons attentifs. La France demeurera engagée aux côtés du peuple afghan et de ses autorités pour les aider dans leur marche vers la stabilisation et le développement de l’Afghanistan.

L’étape de l’élection semble franchie dans des conditions acceptables, la sécurisation demeure nécessaire, la solution politique indispensable./.

      haut de la page