Skip to main content
Palmes académiques à Mme Esther Varkay

Palmes académiques à Mme Esther Varkay

Published on June 15, 2011
Remise des palmes académiques à Mme Esther Varkay - Discours de l’Ambassadeur, François Delattre

Ambassade de France, 15 juin 2011

Voir plus de photos de l’événement

Madame la Présidente,
Monsieur le Proviseur,
Mesdames Messieurs,
Chère Madame Varkay,

Nous sommes réunis aujourd’hui pour honorer Esther Varkay, en présence de ses deux filles que je suis très heureux de saluer et de ses amis,

et pour rendre hommage à son engagement exemplaire au service de l’éducation et au service de l’enseignement français.

Née à Montréal, dans une famille anglophone d’origine hongroise, vous découvrez très vite l’importance du multilinguisme et apprenez à maîtriser parfaitement le français.

Vos brillantes études d’architecte à McGill vous amènent à rencontrer votre futur époux qui vous ouvre à son tour sur une autre culture si riche et fascinante : la culture iranienne.

C’est sans doute cette extraordinaire ouverture au monde qui vous amène, alors que vous vous êtes installée en famille aux Etats-Unis, à choisir pour vos deux filles, Ariana et Carla, une éducation française, dans un établissement comptant plus de 50 nationalités différentes : le Lycée Rochambeau.

Vous avez identifié dans les programmes français la rigueur des méthodes et la richesse de l’enseignement. Vous avez donc souhaité que vos enfants puissent bénéficier de cette éducation à la française et ouverte aux autres.

Vos deux filles, qui sont ici aujourd’hui à vos côtés, sont donc devenues des « Rochambeau Forever », comme il est de tradition d’appeler les élèves qui sont restés fidèles au lycée depuis leur petite enfance jusqu’au baccalauréat.

Ariana, étudiante à présent à John Hopkins University et Carla qui rejoindra en septembre l’Université McGill, ont toutes deux porté haut les couleurs de leur établissement : vous pouvez être fière d’elles.

Mais, même si c’est important, vous ne vous êtes pas contentée de votre rôle de parent d’élèves au lycée Rochambeau.

Dès 1999, malgré votre charge professionnelle, vous avez accepté de devenir membre du conseil de gestion du Lycée. Cet engagement, je le sais, est très lourd.

Et à travers vous, je voudrais profiter de cette occasion pour remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux qui, à votre image, acceptent de donner tant de leur temps, de façon bénévole, et de prendre tant de responsabilités personnelles, pour permettre
à nos écoles françaises à l’étranger de fonctionner.
Sans vous, cet extraordinaire réseau de plus de 460 écoles dans le monde n’existerait pas.

Dès votre premier mandat au sein du Board, Mme Varkay, vous vous êtes investie sans compter pour le développement du lycée Rochambeau.

Vous avez mis bénévolement au service du lycée vos connaissances et vos compétences d’architecte.

En tant que présidente du comité bâtiments vous avez dès 2000 été en charge du projet du campus de Bradley, sur lequel se trouve maintenant l’école maternelle. Vous avez personnellement suivi très attentivement toutes les phases de ce projet qui consistait à créer une école d’une capacité d’accueil de 200 élèves : achat, réhabilitation, et négociation avec la communauté et les autorités locales. Vous avez veillé à ce que le budget initial soit scrupuleusement respecté.

Puis de 2001 à 2007 vous avez été chargée par le comité de gestion d’accompagner un autre projet immobilier encore plus important : la rénovation du site du collège, la construction d’un bâtiment pour le lycée sur le campus de Forest Road et la création d’un gymnase.

Ce projet de 16 millions de dollars vous a totalement mobilisée. Vous avez été à la tête de toutes les étapes : travail de conception qui a tenu compte d’exigences environnementales élevées, qui font de ce bâtiment un modèle pour les établissements scolaires locaux, négociation avec les associations du voisinage, négociation avec le comté, passations de contrats et suivi des travaux. Je veux rendre aujourd’hui hommage à votre engagement bénévole total.

Le résultat de votre travail au lycée est remarquable. Toute la communauté de Rochambeau, et au-delà toute la communauté française de Washington qui est fière de son lycée, vous sait gré de votre investissement personnel exemplaire et de votre compétence unanimement reconnue.

Mais votre travail pour Rochambeau ne s’arrête pas là !

Vous avez aussi accepté d’autres grandes responsabilités pour le lycée.

Vous en avez été la vice présidente de 2003 à 2006 puis la présidente de 2006 à 2009.
Cette tâche lourde, extrêmement prenante, mérite la reconnaissance de la France. Même dans les situations les plus difficiles, vous avez toujours eu à cœur de préserver les intérêts du Lycée Rochambeau et celui des élèves. Et malgré quelques tensions parfois, vous avez su également préserver une relation forte avec l’AEFE et une étroite proximité avec l’Ambassade.

Avant de conclure, je souhaite évoquer un autre bel engagement de votre part au service de l’éducation.
Il y a un an, vous avez été frappée par la disparition de votre époux, directeur pour l’Europe du sud et l’Asie centrale à la Banque Mondiale.

Et dans cette si cruelle épreuve, vous et vos filles avez marqué votre fort attachement familial aux valeurs humanistes et démocrates en créant le Fonds Shahbaz Mavaddat à l’Université McGill pour faciliter l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes gens et de jeunes filles originaires d’Europe du sud et d’Asie centrale, région si chère au cœur de votre époux, région qui vit en ce moment une période difficile mais pleine d’espoir.

La dotation de ce fonds qui décernera des bourses pour des programmes de master et de doctorat vous honore et mérite également la reconnaissance de la France.

Permettez-moi d’y ajouter mon admiration personnelle.

Esther Varkay, au nom du gouvernement français, je vous fais Chevalier des Palmes Académiques./.

      top of the page