Skip to main content

Serbie : Arrestation de Goran Hadzic

Published on 22 juillet 2011
Déclaration du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé

Paris, 20 juillet 2011

Je viens d’apprendre l’arrestation de Goran Hadzic, ancien chef politique des Serbes de Croatie entre 1991 et 1993. Il était la dernière personne inculpée par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) encore en fuite.

Je salue l’action et la détermination des autorités serbes. Goran Hadzic aura bientôt à répondre à La Haye des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, commis en Slavonie orientale, dont il est accusé. La France réitère son plein soutien au TPIY et à son action au service du droit international. La justice va pouvoir enfin être rendue et contribuer à la réconciliation des Balkans occidentaux.

Après l’arrestation de Ratko Mladic, celle de Goran Hadzic démontre la volonté du gouvernement de Serbie de coopérer pleinement avec le Tribunal pénal international. Il s’agissait d’une condition essentielle au rapprochement européen de la Serbie.

Le Conseil devra en tenir compte lorsqu’il examinera l’avis que lui remettra la Commission, à l’automne prochain, sur la candidature de la Serbie à l’Union européenne. Nous faisons confiance à la Serbie pour poursuivre les réformes pour aller vers l’Union européenne./.

      haut de la page