Skip to main content

Crise financière

Published on 12 août 2011
Communiqué du Ministère de l’Economie, des Finances, et de l’Industrie

Paris, le 12 août 2011

François Baroin, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie suit tout particulièrement le bon fonctionnement des marchés financiers ainsi que l’application en temps réel des mesures permettant de contrer les rumeurs et de poursuivre leurs auteurs.

À ce titre, il salue la décision prise par le président de l’Autorité des marchés financiers d’interdire les ventes à découvert sur une liste de valeurs financières françaises pour une durée de 15 jours. Il se félicite que cette décision s’inscrive dans le cadre d’une coordination entre régulateurs européens sous l’égide de l’Autorité européenne des marchés financiers.

Face à la crise financière, le gouvernement français s’est engagé fortement en faveur d’une meilleure régulation, d’une plus grande transparence et d’une supervision renforcée des marchés financiers, notamment par le biais de la loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010. La France continuera à porter ces priorités décisives pour le bon fonctionnement des marchés financiers et la stabilité financière, au service de la croissance et de l’emploi, tant dans le cadre de la Présidence française du G20 que des négociations européennes. À ce titre, le règlement européen sur les ventes à découvert et les dérivés de crédit souverains en cours de négociation doit être adopté rapidement pour permettre des avancées ambitieuses.

Les marchés financiers ont été affectés ces derniers jours par la diffusion de rumeurs infondées concernant les banques françaises. À ce titre, le gouvernement accueille très favorablement le communiqué publié hier après-midi par l’Autorité des marchés financiers, dans lequel elle rappelle que la diffusion d’informations infondées est susceptible de sanction et souligne qu’elle en tirera toutes les conclusions, ainsi que celui du gouverneur de la Banque de France qui rappelle la solidité des banques françaises et leur capacité de résistance.

François Baroin souligne l’engagement du gouvernement pour assurer la stabilité financière, éviter les abus de marché et lutter contre toute forme de spéculation./.

      haut de la page