Skip to main content

Vœux de l’Ambassadeur à la communauté française

Published on 22 janvier 2013
Washington, DC, le 17 janvier 2013.

Voir les voeux en vidéo.

Monsieur l’Ambassadeur,
Cher Pierre-Henri, Chère Marie-Carmen,
Madame la Conseillère à l’AFE, Chère Christiane Ciccone,
Monsieur le Consul général, Cher Olivier, Chère Irène,
MM. les consuls généraux de plusieurs pays européens qui nous font l’amitié d’être avec nous ce soir,

Messieurs les Consuls honoraires (à Pittsburgh et à Norfolk),
Mon Général,
Mesdames et messieurs les représentants des associations françaises et franco-américaines,
Mesdames, Messieurs, Chers amis,

C’est un grand plaisir pour Sophie et pour moi de vous accueillir cet après-midi à la Maison française pour cette cérémonie des vœux que nous organisons avec notre Consul général et son épouse, Olivier et Irène Serot Alméras.

Pour commencer, nous souhaitons Sophie et moi adresser à chacune et chacun d’entre vous, à vos familles et à vos proches, nos vœux du fond du cœur pour une très belle et heureuse année 2013 sur le plan personnel comme professionnel.

A travers vous, c’est aussi à l’ensemble de la communauté française et franco-américaine de Washington et de sa région mais aussi à tous les Français des Etats-Unis, aux quelque 300 000 Français vivant dans ce pays, que j’adresse mes vœux les plus chaleureux – puisque cette cérémonie leur est diffusée via Internet.

On ne soulignera jamais assez combien cette communauté française d’Amérique, par son dynamisme, sa diversité et son engagement, est à la fois un formidable atout pour notre pays et un lien très précieux entre la France et les Etats-Unis.

Alors je voudrais ce soir saluer et remercier tous les représentants de cette communauté qui sont avec nous ou qui nous écoutent, comme je voudrais remercier tous les membres de la grande famille de l’ambassade que j’ai l’immense honneur de diriger – en y incluant bien sûr chacun de nos dix consulats généraux aux Etats-Unis et tous nos partenaires, à commencer par les Alliances et écoles françaises ou bilingues.

Et je suis très heureux de saluer ce soir l’équipe du Lycée Rochambeau (sous la houlette de sa Proviseure Catherine Levy et de sa Présidente du Board, Catherine Schaeffer) ainsi que celle de l’Alliance française de Washington sous la direction de Thomas Chaurin, sans oublier bien sûr les représentants du Comité Tricolore, de Washington Accueil et de toutes les associations représentées cet après-midi.

Mesdames, Messieurs,

Cette période des vœux est une période importante d’unité, de rassemblement. Et ce soir nous avons une pensée toute particulière pour les victimes de cette terrible prise d’otages en Algérie, pour ceux de nos concitoyens qui sont tombés au cours des derniers jours en Somalie, au Mali, en Algérie, pour leurs familles, pour nos otages, pour leurs proches.

Nous pensons aussi à nos concitoyens qui sont engagés sur les différents théâtres d’opérations de par le monde, et en particulier au Mali.

Comme l’a souligné le Président de la République, nos soldats sont engagés au Mali à la demande des autorités maliennes, en pleine conformité avec la légalité internationale, pour défendre un pays ami directement menacé et pour lutter contre des groupes terroristes liés à Al-Qaida dont le développement constitue une menace grave pour l’Afrique et l’Europe notamment, mais aussi au-delà.

L’action de la France au Mali est activement soutenue par nos amis américains, par nos partenaires européens et par l’ensemble de la communauté internationale.

Elle s’inscrit dans le cadre tracé par les Nations Unies pour restaurer l’intégrité du Mali, via notamment le déploiement d’une force africaine qui est d’ores et déjà engagée avec, là aussi, notre soutien.

Mes chers amis, cette période des vœux est aussi un moment privilégié pour prendre un peu de recul.

De ce point de vue, force est de constater que l’année écoulée a été à bien des égards exceptionnelle sur le plan de la relation franco-américaine, et que l’année 2013 s’ouvre sous des auspices qui sont particulièrement favorables sur ce plan.

Here I would like to extend a warm welcome to our American friends - and our friends from other countries – who are kind enough to share this celebration with us.

I would like to thank them all for being with us tonight. Their presence means a lot to all of us.

Avec notre députée, Madame Corinne Narassiguin, nous participerons dans quelques jours – le 21 janvier – aux cérémonies d’inauguration ou de ré-inauguration du Président Obama, dont la nouvelle équipe en cours de constitution comprendra des personnalités expérimentées, souvent proches de l’Europe et de la France.

Cette proximité entre la France et les Etats-Unis est particulièrement marquée sur les grands dossiers diplomatiques en cours. J’ai mentionné il y a un instant notre action au Mali et l’engagement commun de nos deux pays dans la lutte contre le terrorisme.

Je pourrais évoquer aussi la concertation très étroite et confiante qui existe aujourd’hui entre la France et les Etats-Unis pour tenter de mettre un terme à la tragédie syrienne, pour prévenir la prolifération nucléaire en Iran comme en Corée du Nord ou encore pour répondre aux grands défis de l’économie mondiale.

Dans le même esprit, le partenariat économique franco-américain est lui-même en plein essor. Il est au cœur des priorités de cette ambassade, dans le cadre de la diplomatie économique promue par notre Ministre des Affaires étrangères, Monsieur Laurent Fabius. Et de ce point de vue, je voudrais remercier nos partenaires économiques, à commencer par les Conseillers du Commerce Extérieur et les différents chapitres de la Chambre de Commerce franco-américaine.

La France est dans le peloton de tête des investisseurs étrangers aux Etats-Unis, où nos entreprises emploient plus de 650 000 personnes, et symétriquement, contrairement aux idées reçues, l’investissement américain en France a augmenté de 40% au cours des deux années qui précèdent.

Ce n’est pas un hasard par exemple si des entreprises de hautes technologies comme Microsoft et Google ont décidé d’établir en France leurs centres de recherche européens, et si des fleurons de l’industrie américaine comme Amazon, General Electric ou FedEx – pour n’en prendre que quelques exemples – développent leurs investissements dans notre pays.

Ceci reflète l’ampleur des efforts qui sont faits par notre pays pour renforcer son attractivité, à travers le Pacte de compétitivité, l’élargissement du crédit d’impôt recherche ou encore la réforme du marché du travail ouverte par l’accord récemment conclu entre les partenaires sociaux, pour n’en prendre que quelques illustrations.

Ceci reflète aussi l’amélioration très sensible de la situation dans la zone euro au cours des derniers mois, pour une part importante sous l’impulsion de la France.

Et ceci reflète plus largement l’ampleur des atouts de notre pays dans la compétition internationale, à commencer par notre vitalité démographique et entrepreneuriale et notre excellence scientifique et technologique.

Il me paraît important de mieux faire savoir à nos amis américains – qui trop souvent en sont peu conscients – que la France est l’un des leaders mondiaux dans les grandes révolutions industrielles et technologiques en cours, que ce soit celle de l’énergie et du développement durable, celle de la génétique et des sciences du vivant, ou encore celle du numérique.

Dans ce cadre, promouvoir l’innovation est une priorité majeure de l’ambassade, et je me réjouis que la coopération scientifique et universitaire soit aujourd’hui l’un des domaines les plus dynamiques et les plus prometteurs du partenariat franco-américain.

Voilà, mes chers amis, ce que je voulais vous dire avant la brève cérémonie qui va suivre pour accueillir onze personnes dans la nationalité française.

Vous êtes tous, vous les membres de la communauté française d’Amérique, à la place qui est la vôtre, des ambassadeurs de notre pays aux Etats-Unis.

C’est donc à un vrai partenariat que je vous invite en ce début d’année : pour mieux encore promouvoir ensemble la France aux Etats-Unis, pour tendre la main à ceux de nos concitoyens qui sont dans la détresse ou dans le besoin, et pour renforcer cette amitié franco-américaine qui nous est si chère.

Alors mes chers amis, à nouveau Bonne Année à tous, et

Vive la France !

Vive les Etats-Unis !

Et vive l’amitié franco-américaine !

      haut de la page