Skip to main content

Douglas MacArthur 1880-1964

Published on 15 novembre 2007
Son fameux « Je reviendrai », lancé à Bataan en 1942, alors que l’offensive japonaise le contraint à évacuer les Philippines, est dans toutes les mémoires. Mais, en cette veillée d’armes du 11 septembre 1918, le futur héros de Corregidor n’est encore que le brigadier général Douglas MacArthur qui, demain, montera à l’attaque du saillant de Saint-Mihiel, à la tête de sa 846 brigade d’infanterie. Sa bravoure -il sera gazé et blessé sur le champ de bataille- et ses qualités de meneur d’hommes lui vaudront, peu après, le commandement de la 426 division puis, en 1919, la direction de la célèbre academie militaire de West Point, d’où il était sorti premier en 1903. Nommé major général en janvier 1925 -ce qui fait de ce fils de militaire, né en 1880 à Little Rock (Arkansas), le plus jeune officier américain ayant accédé à ce grade- il deviendra chef d’Etat-Major de l’armée en 1930, sous la présidence de Herbert Hoover. En juillet 1941, F.D. Roosevelt en fera le commandant en chef des troupes U.S. dans le Pacifique. Mais, comme aurait dit Kipling, cela est une autre histoire...
      haut de la page