Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est « tombé en héros. » - France in the United States / Embassy of France in Washington, D.C. Skip to main content

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est « tombé en héros. »

Published on 26 mars 2018
Communiqué de la Présidence de la République à propos des attaques terroristes de Carcassone et Trèbes et du décès du lieutenenant-colonel Arnaud Beltrame

A la suite des attaques terroristes perpétrées le 23 mars 2018 à Carcassonne et Trèbes, le président de la République a tenu ce jour à l’Elysée une réunion en présence du Premier Ministre, des ministres concernés et des services de l’Etat impliqués dans l’enquête.

Après avoir salué la mémoire du lieutenant-colonel BELTRAME, et fait part des condoléances de la Nation aux proches des victimes décédées, le président s’est assuré de la bonne prise en charge médicale et psychologique des personnes blessées et de leurs proches impliquées dans cet attentat.

Il a rappelé son souhait que ce suivi soit individuel et personnalisé.

S’agissant de l’enquête menée sous l’autorité du Procureur de la République de Paris, elle mobilise plusieurs centaines d’enquêteurs, et doit faire toute la lumière sur les éventuels liens du terroriste avec Daesh, qui a revendiqué l’attentat, sur les complicités dont il aurait pu bénéficier pour mener à bien ses attaques, ainsi que sur les étapes de son parcours de radicalisation.

Le Ministre de l’Intérieur a présenté les instructions données aux préfets pour maintenir la vigilance de tous les services et le président de la République a demandé la convocation cette semaine par les préfets de l’ensemble des groupes d’évaluation départementale suivant les individus ayant fait l’objet de signalements pour radicalisation.

Enfin, le président de la République a décidé qu’un hommage national serait organisé en l’honneur du lieutenant-colonel Arnaud BELTRAME, qui a fait le don de sa vie pour protéger nos concitoyens.

Le président de la République a appris avec une vive émotion le décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame cette nuit des suites des blessures reçues dans l’exercice de sa mission.

En s’offrant comme otage au terroriste retranché dans le supermarché de Trèbes, le lieutenant-colonel Beltrame a sauvé la vie d’une otage civile, faisant preuve d’un courage et d’une abnégation exceptionnels.

Au cœur de l’action, le lieutenant-colonel Beltrame a fait preuve d’un sang-froid exceptionnel et a illustré les vertus militaires d’une manière éclatante, qui mérite respect et admiration de la nation tout entière.

Ces vertus, le lieutenant-colonel Beltrame les avait démontrées dès sa formation militaire. Sorti major de la promotion « campagne d’Italie » de l’Ecole militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan (1999), salué pour son « esprit résolument offensif face à l’adversité » par ses supérieurs notant en lui un militaire qui « se bat jusqu’au bout et n’abandonne jamais », Arnaud Beltrame a ensuite rejoint l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale, dont il est sorti en 2001 major de la promotion « Capitaine Gauvenet ».

En 2003, il fit partie des sept candidats sur 80 retenus pour intégrer le GSIGN (actuel GIGN).

Chuteur opérationnel, il fut déployé en Irak en 2005 où il fut décoré de la croix de la valeur militaire avec citation à l’ordre de la brigade (2007).

Commandant de compagnie au sein de la Garde Républicaine, il assure pendant quatre ans la sécurité du palais de l’Elysée avec un haut niveau d’exigence avant de prendre en 2010 le commandement de la compagnie d’Avranches, jusqu’en 2014. Après son passage par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable comme conseiller auprès du secrétaire général, référent intelligence économique, où il avait démontré ses qualités intellectuelles et relationnelles, Arnaud Beltrame avait retrouvé le terrain en août 2017 comme officier adjoint au commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Aude. Ses aptitudes au commandement, sa disponibilité, son infaillible implication étaient appréciées de tous, notamment dans le développement de la capacité contre-terroriste des unités de gendarmerie de l’Aude.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort au service de la nation, à laquelle il avait déjà tant apporté. En donnant sa vie pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, il est tombé en héros.

Le président de la République adresse à sa veuve, à sa famille, à ses proches, à ses amis, à ses frères d’armes, ses condoléances les plus sincères. Il appelle chaque Français à honorer sa mémoire.

      haut de la page