Skip to main content

Remise du rapport du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes consacré à la diplomatie féministe aux ministres Moreno et Le Drian

Published on 19 novembre 2020
Lire la version
Communiqué du gouvernement (18 novembre 2020)

Mme Brigitte Grésy, présidente du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a remis le 18 novembre 2020 le rapport du Haut conseil sur la diplomatie féministe menée par la France à M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et à Mme Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.

Ce rapport dresse un état des lieux de la mise en œuvre de la diplomatie féministe conduite depuis 2018 par la France et propose des recommandations pour poursuivre et amplifier cette politique publique. L’ensemble des actions diplomatiques conduites par la France concourt à la défense et à la promotion, sur la scène internationale comme sur le plan interne dans l’organisation du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, de l’égalité entre les femmes et les hommes, érigée en Grande cause nationale du quinquennat par le Président de la République. Cette priorité du Gouvernement depuis 2017 ne saurait être altérée par la crise sanitaire et économique dont les femmes constituent les premières victimes.

La diplomatie féministe de la France, qui se décline notamment à travers la Stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2018-2022) portée par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, s’illustrera en juin 2021 à Paris, à l’occasion du Forum Génération Égalité, organisé sous l’égide d’ONU Femmes, par la France et le Mexique, et constituera le plus important rendez-vous international de l’année prochaine en matière d’égalité femmes-hommes.

Depuis le lancement de cette stratégie et dans le cadre de la diplomatie féministe portée par la France, des progrès substantiels ont été réalisés. Nos engagements financiers en faveur de l’égalité se renforcent de manière significative :

  • 97 millions d’euros ont été consacrés aux droits et santé sexuels et reproductifs, priorité française du Forum Génération Égalité en 2019 ;
  • 320 millions d’euros ont servi à financer des projets dédiés à la lutte contre les inégalités femmes-hommes dans les pays du Sud, par le biais de l’Agence française de développement en 2020 ;
  • la contribution française à ONU Femmes est passée de 1,7 million d’euros en 2018 à 3,05 millions d’euros en 2020, plaçant la France parmi les vingt plus importants donateurs ;
  • La France a également lancé en 2019 le Fonds de soutien aux organisations féministes, qui consacrera 120 millions d’euros sur trois ans aux organisations féministes des pays bénéficiant de l’aide publique au développement.

Enfin, sur le plan de la parité, le nombre d’ambassadrices de France a doublé en 5 ans et l’objectif d’atteindre 50% de nominations de primo-ambassadrices d’ici 2025 devrait être tenu. Aussi, la formation et la sensibilisation aux agissements sexistes des agents progresse également et, dans le cadre de son plan de sensibilisation, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères se fixe pour ambition de disposer de 7 000 agents formés, soit 60% des effectifs des agents en poste à l’étranger.

Plus que jamais, nous sommes résolus à aller de l’avant dans tous les domaines de notre action afin d’améliorer ces résultats et de pleinement mettre en oeuvre la diplomatie féministe de la France.

Télécharger le rapport du HCE

 PDF, 1,5 Mo

      haut de la page